Soutenir un projet

Je vous en parle parce que ce projet est à l'origine de mon déménagement, du mien et de toute ma famille. Mon épouse étant professeur formée à la pédagogie Steiner Waldorf, et qu'il y a très peu d'école de ce type en France, nous avons pris la décision de nous rapprocher d'une de ces écoles et nous avons porté notre choix sur l'école Caminarem de Monteils (http://www.ecolecaminarem.org/)

Peut être le savez vous ou peut être pas, mais ce genre d'école "alternative" a toujours besoin de soutiens financiers extérieurs pour exister, nous ne sommes pas aidé par l'état, du coup, tous les frais (salaires des professeurs, matos pédagogique, bâtiments etc.) sont à la charge des parents. Nous sommes donc toujours en recherche de mécènes, petits ou grands, pour aider à ce que ce genre de projet puisse exister dans le monde d'aujourd'hui.

L'école a déjà 25 ans et nous venons de passer une grande étape dans son histoire, il y a déjà la maternelle (appelé jardin d'enfant), la primaire et on tâtonnait pour les classes de collège. Et bien, après 3 mois fous de travaux, le collège a ouvert ses portes en septembre de cette année !

 

 

Je vous propose donc de  soutenir ce projet, soit :

  • en me donnant directement une participation sur les arbres que je reverserai à l'école,
  • soit en faisant directement une donation à l'école : Matthieu Brunet : matthieu@brunet.fr, trésorier de l'école.

 

Je vous recopie ci dessous la lettre d'info qui explique le projet, enjoy !!

Pari réussi

 A l'automne dernier - plutôt que de se contenter de solutions temporaires comme des algécos pour installer nos classes de secondaire sur le terrain d'Alès - nous avons décidé, avec les architectes, de nous lancer dans la construction de 4 salles de classe et d'une cantine. Nous savions que c'était un pari sacrément osé. En comptant les délais pour déposer puis obtenir le permis de construire, nous nous attendions à n'avoir que 4 ou 5 mois pour les travaux proprement dits.

 

Nous n'avons finalement eu que 3 mois. Grâce à l'extraordinaire investissement de tous, architectes, artisans et bénévoles, nous y sommes arrivés. Le 9 septembre dernier, les 23 plus grands élèves de l'école Caminarem, avec leurs pédagogues, ont pris possession des lieux.

 

Merci infiniment à tout ceux qui ont participé à cette aventure : nous pouvons tous collectivement être fiers du résultat !

 

Au programme de cette newsletter :

 

• Journal du chantier

 

• La rentrée

 

• Quelques chiffres

 

• Et après ?

 

Journal du chantier

Lors de notre dernière newsletter, nous venions de terminer de mettre les bottes de paille dans le mur, et nous nous préparions pour les enduits. Voici la suite des aventures :

Avant tout, un petit tour chez le barbier (Gilles en l'occurence) pour un rasage de près !

Pendant ce temps, l'architecte a fait de drôles de dessins sur des plaques d'agepan...

Jean-Baptiste à la scie sauteuse !

Ce sont les passages de câbles (regardez au plafond !). Comment rendre beau ce qui est habituellement laid !

Ça y est, c'est le début des enduits, avec la préparation d'un mélange assez liquide, le "gobetis", pour faire la couche d'accroche sur les bottes de paille

Dans la foulée, la couche de corps (un mélange de terre et de paille hachée) est projetée, puis lissée.

Ça sèche vite !

Au secours, les électriciens sont arrivés, il y en a de partout !

Heureusement, les plaquistes viennent rapidement faire un peu de propre

Les vitres des baies vitrées sont tellement lourdes qu'il faut l'aide de Curiosity (mais, si vous savez, le robot qui est allé sur Mars) pour les mettre en place

Installation des supports pour les tableaux

Nous voilà déjà en août, et on enchaine sur les parquets. Il faut commencer par installer les lambourdes sur plus de 600 petits plots de béton.

Au pétrin, on n'a pas pris de risques, on a mis le boulanger !

Grâce à une équipe de choc, c'est plié en 1 week-end !

Dès le lundi, on attaque les parquets proprement dits…

… qui sont terminés le vendredi

Le temps est venu de faire un petit peu de peinture

Dernière couche d'enduit, la "couche de finition", réalisée avec la terre du terrain

Il n'y a rien de plus beau, doux, chaleureux, sain, agréable, sensuel et écologique que des enduits terre !

Perçage des portes de l'HLM à moineaux ! (si si, derrière cette planche, là, ce sont des nichoirs)

On est le 29 août, et le plombier arrive enfin ! Heureusement, il travaille rapidement.

Les murs de la cuisine sont recouverts de plaques d'inox

Il n'y a plus de doutes, on est bien dans une salle de classe !

On aurait pu être prêts pour le 2 septembre, le plus important était là, mais il faut bien avouer que la semaine supplémentaire que nous ont accordé les professeurs n'a pas été inutile. Entre les finitions et l'aménagement, ça a été 7 jours de travail à temps plein !

Que serait une école waldorf sans un peu de peinture à l'éponge ! Laure, professeur de 6-7e, prend de fait possession de sa classe !

Remplissage des jardinières intérieures