Les portes greffes

Il faut conserver à l'esprit qu'un arbre est toujours constitué de 2 parties, la partie végétative qui nous offre le fruit que nous aimons et la partie racinaire qui va se développer sur un lieu qui a ses particularités.

On a souvent tendance à privilégier le premier, qui est certes important pour la qualité de ce que nous mettrons dans notre bouche bien sûr, mais qui a aussi des qualités pour son adaptabilité à certains climat.

Le second toutefois, est parfois un peu négligé, alors qu'il est essentiel de choisir des racines adaptées au lieu dans lequel l'arbre va se développer. Je vous poserai souvent des questions à ce sujet de manière à mettre un maximum de chance de notre côté pour la réussite de votre plantation.

Les francs

Ce sont des porte-greffe vigoureux issus de semis, résistants à la sécheresse, exempt de virus. Ils donnent de grands arbres. La mise à fruit en général assez tardive (selon les variétés et la conduite des arbres). Par contre, la longévité est grande.

·         Franc de pommier, pour les pommiers : pousse très bien dans les terrains argileux, à sous-sols perméables, ainsi que dans les sols silico-argileux, les sols trop secs et trop calcaires lui conviennent mal.

·         Franc de poirier, pour les poiriers et nashis : demande une terre fraîche, profonde, perméable et riche. Craint les terres trop argileuses et l’excès d’humidité (racines pivotantes). Idéal : terres silico-argileuses ou calcaires (max. 10%).

Le M106

Pour les pommiers : C'est un porte-greffe provenant de marcotte. Il est bien moins vigoureux que le franc, cependant sa mise à fruit est rapide et abondante. Il craint davantage la sécheresse que le franc et convient dans les terrains humides. Il s’utilise pour les formes basses et mi-tiges.

Le cognassier

Pour les cognassiers et pour les poiriers : Il est issu de marcotte ou bouture. Il exige un terrain riche, frais et profond. Il craint l'excès de calcaire. Il permet une mise à fruit rapide et donne des fruits plus gros et de meilleure qualité que le Franc de poirier. Le cognassier convient pour les petites formes et les haies fruitières.

Le merisier

Pour les cerisiers : Il préfère les sols silico-argileux et les terres franches, profondes, fraîches et perméables. Il craint le calcaire, la sécheresse et les sols trop argileux. C'est un porte greffe qui assure un grand développement et une importante longévité des arbres. Le bigarreautier, plus exigeant que le guignier ou le griottier, préfère un sol de bonne constitution.

Le Sainte Lucie

Pour les cerisiers : Porte greffe adapté aux terrains secs, pierreux et calcaire. Il redoute les sols trempés et asphyxiants. Sa durée de vie est plus courte que le merisier.

Le pêcher-amandier ou gf677

Pour les pêchers et pour les amandiers : Hybride naturel très vigoureux. Il est résistant au calcaire ( 12% calcaire actif) et supporte les terrains secs.
Résiste mieux à asphyxie racinaire que l’amandier. Bon chevelu racinaire même sur des arbres un peu âgés.

Le pêcher franc

Pour les pêchers : Préfère les sols sains, légers, profonds et perméables. Les terres trop argileuses, marneuses ou trop calcaires sont à éviter.

L'amandier

Pour les pêchers et les amandiers : Préfère les sols légers et perméable. Très bonne résistance à la sécheresse et au calcaire. Il craint toutefois les sols compacts et humides.

Le prunier St Julien

Pour les pêchers : Rustique, il résiste au calcaire et affectionne les sols compacts et humides.
Les fruits sont plus petits que sur franc.

Le myrobolan

Pour pruniers et abricotiers : Convient à presque tous les sols, même les plus ingrats et les plus calcaires. Il résiste bien à la sécheresse.