Conseils pour bien réussir son verger.

Choix de la parcelle.

Assurez vous que la fertilité et la vitalité du sol sont suffisantes pour implanter des arbres. Les ambiances sud, sud-est, sud-ouest sont excellentes pour tous et même préférables pour les abricotiers, amandiers et pêchers. Pour optimiser l'ensoleillement, orientez les lignes nord-sud, mais cela est à adapter en fonction de la configuration des parcelles.

Les situations à éviter sont :

~ Les fonds de vallées très encaissées où l'air froid ne peut s'écouler (exception éventuelle pour des pommiers et des poiriers à floraison tardive et en forme haute)

~ Les parcelles où l'eau stagne l'hiver.

~ La proximité des chênes, ils semblent produire une hormone anti-croissance pour beaucoup de plantes.

~ Les parcelles trop éloignées du lieu d'habitation (surveillance fréquente requise). Attention aux animaux qui peuvent occasionner des dégâts importants : chèvres, brebis, vaches, chevaux, cerfs, lièvres... Si le projet de plantation est important, l'installation d'une clôture efficace est à envisager.

La plantation.

C'est de la Sainte Catherine (25 novembre) jusqu'à la fin mars que se situe l'époque de plantation (jusqu'à fin janvier pour les amandiers et les noisetiers, fin février pour les abricotiers et les pêchers et jusqu'à avril pour les variétés tardives de pommiers). Mais la meilleure période se situe globalement entre fin novembre et fin janvier.

Il est préférable de préparer les trous à l'avance, 40cm x 40cm x 40cm suffisent en général. Lorsque la terre est légère, on peut faire le trou à la dernière minute, mais sur une terre argileuse, il est vraiment important de le faire à l'avance, cela évite de compacter les bords du trou avec la pelle. Si vous n'avez pas pu faire autrement, vous pouvez encore faire un passage à la grelinette tout autour du trou, au printemps, lorsque la terre a retrouvée une texture idéale.

Lors de la plantation, il est bon de praliner les racines (2 parts d'argile pour une part de bouse de vache), de bien les disposer de façon à ce qu'elles ne soient pas repliées, puis de les recouvrir de terre fine et, si possible, mélanger les dernier centimètre de terre avec du compost bien décomposé (1/2 seau ou plus).

Attention, ne jamais mettre du fumier frais dans un trou de plantation. Pour les terres argileuses on fera particulièrement attention à ne pas enterrer profondément la matière organique qui risquerait de s'asphyxier.

La bonne profondeur pour planter un arbre, correspond à quelques centimètres (souvent 2 ou 3) au dessus de la dernière racine, si on plante trop profondément un arbre, il peut parfois s'étouffer et mourir, ou végéter pendant des années.

Les distances de plantations

Il faut considérer les informations ci dessous avec souplesse, cela peut parfois beaucoup varier d'une situation à une autre, selon le porte greffe, la variété, la fertilité du sol, la région etc.

On va dire qu'une distance de 5-6m sur le rang et de 6-7m entre les rangs permets de passer avec beaucoup d'espèces.

 

Espèces

Abricotiers

Amandiers

Cerisiers

Cerisiers

Cognassiers

Figuiers

Mûriers

Nashis

Néfliers

Pêchers

Plaqueminiers

Poiriers

Poiriers

Pommiers

Pommiers

Pruniers

Porte-greffes

Myrobolan

GF677

Sainte Lucie

Merisier

Cognassier

Propres racines

Morus alba

Poiriers

Cognassier

GF677 ou franc

Diopyros Lotus

Cognassier

Franc

M106

Franc

Myrobolan

sur la ligne

5 m

 5 m

5.50 m à 6 m

7 m à 8 m

3 m

3 m à 8 m selon variétés

10 m à 12 m

4 m

3 m à 5 m

4m à 4.50 m

5 m à 7 m

3 m

5.50 m à 6 m

4 m à 5 m

5.50 m à 7 m

5 m

Entre les lignes

6 m

6 m

6 m à 6.50 m

8 m à 10 m

4 m

4 m à 9 m selon variétés

11 m à 13 m

5 m

4 m à 6 m

5 m à 5.50 m

6 m à 8 m

4 m à 4.5 m

6 m à 7 m

5 m à 6 m

6 m à 8 m

6 m